Les pieds de Soeur Neill F. Marriott ne touchent pas le sol lorsqu’elle est assise à la Conférence générale + d’autres choses amusantes que vous ne saviez pas sur elle


Ancienne membre du Comité d’écriture de l’Église et une convertie à l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Soeur Neill F. Marriott fait preuve d’une charité sincère, ce qui fait qu’elle est aimée par les saints des derniers jours partout dans le monde. Récemment, nous nous sommes entretenus avec elle pour apprendre quelques faits intéressants, des pensées et des idées intéressantes de cette mère de 11 enfants et deuxième conseillère dans le Présidence générale des Jeunes Filles appréciée de tous.

soeur Neill F. Marriott, deuxième conseillère de la présidence générale des jeunes filles
Vous vous êtes jointe à l’Eglise lorsque vous aviez 22 ans. Quels conseils pourriez-vous donner aux convertis?

Étudiez, étudiez et étudiez la doctrine de l’Église dans les Écritures et les discours de conférence. Aussi, Rappelez-vous que vos amis et votre famille non-membres vous observent pour voir si vous êtes heureux de ce choix de vous être fait baptiser. Développez des points communs avec eux malgré vos différences d’opinion et aimez-les quoiqu’il arrive. Acceptez les appels car grâce à eux vous progresserez dans votre capacité à aimer, servir et vivre en accord avec l’Esprit. Assistez aux réunions et aux activités de votre paroisse ou branche et ressentez l’amour des membres. Allez au temple sans tarder pour faire des baptêmes pour les morts et, encore mieux, pour vos propres ancêtres.

Quelle chose curieuse y a-t-il dans votre appel?

Les gros fauteuils rouges sur l’estrade pendant la conférence générale sont si grands que lorsque je m’y assieds, mes pieds ne touchent pas le sol! Nous, les soeurs, avons des petits repose-pieds sous nos sièges et lorsque les discours commencent, je sors le mien pour y déposer mes pieds qui pendouillent.

Quel est votre roman classique préféré?

J’ai découvert mon roman préféré de tous les temps quand j’étais en cinquième. J’ai levé la main pour atteindre l’étagère du haut à la bibliothèque de l’école et suis tombée sur Men of Iron de Howard Pyle. J’en suis tombée amoureuse au bout de la deuxième page. Ce livre est merveilleusement bien écrit dans un anglais soutenu, l’histoire se déroule à l’époque des seigneurs féodaux et il y a de l’humour, de l’histoire, du suspens croissant et un mystère qui n’est résolu qu’au dernier chapitre. Écrit en 1891, il est raffiné, instructif et totalement captivant. Je le relis tous les un ou deux ans.

Qu’est-ce que la plupart des gens ne savent pas à propos de vous?

Peu après mon baptême, j’ai lu la plupart du Livre de Mormon chaque fois que j’en avais l’occasion, sur le siège arrière de la Triumph 500 de mon frère pendant que nous visitions la France et la Suisse.

Quel est le plat traditionnel du Sud des USA que vous préférez?

De la baguette croustillante trempée dans le dernier bout de gombo aux crevettes qu’il y a dans mon bol. C’est délicieux! (Mais les bonnes manières nous disent qu’on ne doit faire ce genre de trempage que lorsque personne ne regarde!)

Quels sont vos loisirs?

L’apiculture (en fait, pour tout vous dire, c’est mon mari qui fait toutes les choses effrayantes, comme vérifier les cadres pendant que je reste derrière lui dans mon costume de protection et l’encourage en lui disant : “bon travail!”), préparer des retrouvailles et des fêtes de famille, lire, les réserves sous toutes ses formes diverses et variées, me promener et discuter avec des amis et réaménager les meubles dans notre maison. Le réaménagement ça me détend! Mes collègues, dans le bâtiment de la Société de Secours, savent quand on m’a confié la tâche de parler à la Conférence générale parce que c’est là que je commence à réaménager les meubles dans mon bureau.

Qui admirez-vous le plus? 

J’admire énormément mon mari, David, parce qu’il m’aime malgré mes hauts et mes bas, envers et contre tout, parce qu’il m’amène souvent au temple et m’honore dans tout ce qu’il fait. Et plus ses cheveux deviennent blancs, plus il est beau!

Quel est votre chant préféré de la Primaire?

“Raconte-moi les histoires de Jésus” parce que j’ai grandi dans l’église méthodiste où l’on chantait cette chanson à l’école du dimanche. Mais “Il envoya son Fils aimé” est ma deuxième préférée.

Quel est votre lieu préféré?

Là où je suis heureuse, c’est dans mon jardin derrière la maison avec mon mari, David, les après-midis où nos enfants sont assis tout autour de nous, qu’on discute et qu’on rigole tous ensemble. Quand ils nous rendent visite, nos petits-enfants zigzaguent dans tout le jardin en jouant à chat et ils sont souvent vêtus de robes de princesse et de costume de superhéros en lambeaux parce qu’ils les ont trop portés. Ça, c’est juste le paradis pour moi.

Quel conseil donneriez-vous aux jeunes de l’Église? 

Apprenez de Jésus-Christ et de son Évangile rétabli, puis vivez selon ces vérités. Choisissez ce qui est pur, vrai et bon, puis vivez selon ces principes. On a besoin de vos talents particuliers — rendez service dans votre paroisse, dans votre famille et dans votre école. Éloignez-vous des jugements du monde, même si cela signifie que vous ne serez pas populaires pour quelque temps. Si vous faites ces choses, notre Père céleste vous bénira en vous donnant une plus grande compréhension de son amour pour vous et votre confiance en lui et la connaissance de votre grande valeur augmenteront. Grâce à cette confiance en Dieu, vous aurez une plus grande joie et une meilleure direction dans la vie que tout ce que le monde peut vous offrir.


La version originale de cet article a été écrite par l’équipe de LDS Living, publiée sur LDSLiving.com sous le titre « Sister Marriott’s Feet Don’t Touch the Floor While Sitting at Conference + Other Fun Facts You Might Not Know About Her » et traduite par Nathalie. French ©2017 LDS Living, A Division of Deseret Book Company | English ©2017 LDS Living, A Division of Deseret Book Company 

 

(Visited 89 times, 1 visits today)