Toutes les affirmations du mormonisme reposent sur le pouvoir de l’autorité divine, aussi connue sous le nom de la prêtrise. Comprendre la doctrine de la prêtrise est très important pour pouvoir comprendre le rétablissement et de ce fait qu’elle soit attaquée par Satan.

Satan sait que ce n’est que grâce aux ordonnances de la prêtrise que le pouvoir de la divinité se manifeste (D&A 84:19-22). Alors si Satan réussit à nous faire comprendre la prêtrise de façon erronée, il bloque notre accès aux pouvoirs de Dieu. Voici quatre manières dont les mormons se trompent complètement au sujet de la prêtrise.

Le même pouvoir de la prêtrise qui a créé des mondes, des galaxies et l’univers peut et devrait faire partie de notre vie pour secourir, fortifier et être une bénédiction pour notre famille, nos amis et notre prochain.” – M. Russell Ballard

 

Ils ne demandent de bénédiction de la prêtrise que lorsque tout le reste a échoué

 Lorsque j’ai été ordonné à l’office d’ancien je me souviens qu’on m’a expliqué cette vérité enseignée par Bruce R. McConkie : “Nous sommes ses représentants; nous le représentons; on attend de nous que nous fassions et disions ce qu’il ferait et ce qu’il dirait s’il servait personnellement parmi les hommes aujourd’hui.” Cela m’a frappé, je dois me préparer et être digne à chaque instant pour être et agir à la place du Sauveur. Chaque détenteur de prêtrise devrait aborder la prêtrise de cette façon pour pouvoir l’honorer. Boyd K. Packer a enseigné : “Quand ils exercent correctement l’autorité de la prêtrise, les détenteurs de la prêtrise font ce que Dieu ferait s’il était présent.”

Les membres doivent aussi considérer la prêtrise de cette façon; faire appel à la prêtrise devrait être considéré comme faire appel au Christ. Imaginez-vous au milieu de la foule au pays d’Abondance lorsque le Christ a déclaré : “En avez-vous parmi vous qui sont malades ? Amenez-les ici. En avez-vous qui sont estropiés, ou aveugles, ou boiteux, ou mutilés, ou lépreux, ou qui sont desséchés, qui sont sourds, ou qui sont affligés de toute autre manière? Amenez-les ici et je les guérirai, car j’ai compassion de vous ; mes entrailles sont remplies de miséricorde” 3 Néphi 17:7. Qui, s’il avait été là, aurait dit : “Je ne suis pas si malade que ça, je vais juste me rasseoir.” “Les meilleurs docteurs néphites s’occupent de moi, ça ira.” Ou “Je ne veux pas le déranger.” Rien que d’y penser, c’est ridicule!

Alors, suivons ce conseil du Président Dallin H. Oaks : “N’hésitez pas à demander une bénédiction de la prêtrise lorsque vous avez besoin d’une plus grande force spirituelle.” Ou ce conseil qui nous est donné dans le Nouveau Testament : “Quelqu’un parmi vous est-il malade? Qu’il appelle les anciens de l’Église” Jacques 5:14. Certes nous devrions faire tout ce qui est en notre pouvoir pour aller mieux, mais nous devrions aussi solliciter le pouvoir de Dieu pour nous guérir!

Bien trop de frères et sœurs traversent les terribles épreuves de la vie sans jamais recevoir de véritables bénédictions de la prêtrise. Quelle tragédie ! Tragédie que nous pouvons faire disparaître.” – Russell M. Nelson

 

Ils croient que les miracles ne s’accomplissent que par la prêtrise

L’un des mensonges les plus vicieux que Satan enseigne au sujet de la prêtrise c’est que les miracles ne sont accomplis que grâce à la prêtrise. Ce mensonge est très dangereux car les miracles se produisent grâce à la foi.  Même Jésus-Christ a dit à ceux qu’il a guéri : “Ta foi t’a sauvée” Marc 5:34. Et alors que les saints des derniers jours ont l’autorité de la prêtrise, nous n’avons PAS le monopole de la foi. Il y a de nombreuses personnes, de toutes les confessions religieuses, qui ont la foi nécessaire pour produire des miracles.

 La raison pour laquelle il est si essentiel de comprendre cela c’est parce que je connais tellement de membres qui remettent leur foi en question lorsqu’ils entendent parler de guérison par la foi dans d’autres églises. Ensuite ils remettent en cause la prêtrise. Mais même à l’époque du Christ il y avait des personnes qui faisaient des miracles en son nom grâce à leur foi et qui ne faisaient pas partie de son Eglise. Car la foi est le pouvoir de guérison.

Donc si la foi est l’agent de la guérison, alors pourquoi doit-on faire appel à la prêtrise? Parce que la prêtrise complète la foi des malades. Lorsqu’une personne fait appel aux détenteurs de prêtrise pour venir les bénir, en fait, elle dit : “Seigneur, je crois; viens ai secours de mon incrédulité!” (Marc 9:24). Et comme elle y joint sa foi, en recherchant une bénédiction du pouvoir et de l’autorité de la prêtrise, elle reçoit la promesse que le pouvoir de la divinité se manifestera.

Les paroles prononcées dans une bénédiction de guérison peuvent édifier et stimuler la foi des personnes qui les entendent, mais l’effet de la bénédiction dépend de la foi et de la volonté du Seigneur, non des paroles prononcées par l’ancien qui donne la bénédiction.” – Dallin H. Oaks

 

Nous appelons la prêtrise, tous les détenteurs de prêtrise

 Lorsqu’on parle de la prêtrise, il y a quelques mots-clés qu’il faut comprendre. Et tout d’abord, il faut comprendre que les hommes dans l’Église ne sont pas la prêtrise; mais plutôt des détenteurs de celle-ci. Lorsqu’un homme est ordonné à la prêtrise, la prêtrise lui est conférée, puis il est ordonné à un office et on lui donne l’autorité que détient cet office. Ce qui fait de lui un détenteur de l’autorité de la prêtrise, mais le simple fait de détenir la prêtrise n’est pas suffisant, il doit vivre dignement sinon il manque du pouvoir de la prêtrise auquel son ordination lui donne accès.

De plus, lorsqu’une ordonnance de la prêtrise est accomplie c’est grâce à la prêtrise; non grâce à l’homme. Par conséquent si un prêtre qui n’est pas digne de bénir la Sainte-Cène le fait quand même, il est probablement en train de boire de la damnation pour son âme mais la bénédiction de la Sainte-Cène a été accomplie grâce à la prêtrise et par conséquent elle est toujours valable. J’aimerais souligner quelque chose d’autre de cool, ici, un scelleur ma enseigné, une fois, que les ordonnances sont valables même si des mots sont oubliés, nous répétons l’ordonnance non pour lui donner de la validité mais pour faire preuve de respect.

Nous devrions toujours nous rappeler que les hommes qui détiennent la prêtrise ne sont pas «la prêtrise»” – Dallin H. Oaks

 

Nous ne parlons pas de l’ordre patriarcale de la prêtrise

L’ordre le plus élevé de la prêtrise de Melchisédech s’appelle l’ordre patriarcale. A l’instar des autres offices auxquels les hommes sont ordonnés, on n’entre pas dans l’ordre patriarcale de la prêtrise par don et ordination. On entre dans l’ordre patriarcale de la prêtrise lors de l’ordonnance du scellement dans le temple. On y entre conjointement en tant que mari et femme. Son but principal est d’habiliter le couple pour qu’il reçoive l’exaltation et la divinité. Sans entrer dans cet ordre on ne peut pas entrer dans le plus haut degré de gloire du Royaume céleste.

C’est pourquoi on donne une si grande importance au scellement dans le temple, mais il est aussi important de comprendre que, si vous n’avez pas l’occasion d’être scellé et que vous restez fidèle à vos alliances, alors on ne vous refusera pas les bénédictions du mariage éternel dans le millénium.

 

*Il important de mentionner ici que, tandis que les femmes ne sont pas ordonnées aux offices de la prêtrise, dans le temple elles administrent des ordonnances de la prêtrise, à savoir les ordonnances préparatoires et les dotations et elles entrent dans l’ordre patriarcale de la prêtrise lorsqu’elles sont scellées.

Eve servait dans un partenariat matriarcal avec la prêtrise patriarcale” – Russell M. Nelson

 


La version originale de cet article a été écrite par Jeremy Goff et publiée sur mylifebygogogoff.com et traduite par Nathalie.