Père Céleste aimerait tellement que nous apprenions à parler la langue des anges, mais souvent nous sommes parasités par tellement de choses autour de nous qui nous y empêchent: la colère, le ressentiment, l’impatience… Savez-vous comment faire pour mieux maitriser ce langage? -Johanna

J’ai étudié le Français durant toutes mes années de Lycée et aussi à l’université. Je voulais vraiment savoir parler français mais mes capacités étaient pitoyables. Au cours d’un semestre à BYU, après un rendez-vous avec mon professeur pour un examen oral, il m’a demandé si j’avais déjà prié pour recevoir le don des langues.

Je n’avais jamais pensé à faire ça.

Il m’a expliqué que le don des langues est un don de l’Esprit et nous sommes censés rechercher ces dons dans un but juste. Donc, si j’avais un désir juste d’apprendre le français, je pouvais prier pour obtenir ce don.

J’avais cette idée en tête lorsque vint le temps de la Conférence Générale quelques semaines plus tard, et Elder Holland donna ce merveilleux discours :  » La Langue des Anges. »

Qu’est-ce que la Langue des Anges ?

La langue des Anges est donc littéralement un nouveau langage, mais pas une langue humaine. Comme Néphi l’explique : « Les anges parlent par le pouvoir du Saint Esprit… ils parlent les paroles du Christ. »

C’est un langage caractérisé par les fruits de l’Esprit, l’amour, la joie, la paix, la patience, la longanimité, la bonté, la foi, la soumission et la tempérance. Ceux qui parlent la langue des anges parlent du Christ, parlent comme le Christ, et parlent les paroles du Christ.

Il n’est pas nécessaire d’apprendre du nouveau vocabulaire ou une grammaire nouvelle ; le langage des anges à plus à voir avec les sentiments et le sens de nos conversations, cela concerne notre cœur.

C’est un langage qui peut (et devrait) être utilisé dans toutes circonstances. Lors des réunions de travail, dans les désaccords, en élevant nos enfants, en rendant notre témoignage, en famille, avec nos amis, en faisant la queue ou dans les embouteillages.

Comme Jacques nous le dit, si quelqu’un ne bronche point en parole, c’est un homme parfait capable de tenir tout son corps en bride.

J’ai appris assez de français pour être capable de me débrouiller dans le métro, dans une boulangerie ou dans une conversation basique, mais le Français n’a jamais été naturel pour moi (ou pour ceux qui m’entendent le parler). Je n’ai jamais pu le parler au point de penser et ressentir en français.

De la même manière nous sommes tous capables de parler le langage des anges, ou au moins occasionnellement et suffisamment pour nous débrouiller. Mais souvent nous parlons un langage plus dur. Elder Holland nous rappelle :

La voix qui rend un profond témoignage, fait une prière fervente et chante les cantiques de Sion peut être la même que celle qui réprimande, critique, embarrasse, diminue, inflige de la douleur et détruit le moral de soit même et d’autres en même temps.  “De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction” se lamente Jacques. “Mes frères et sœurs, ces choses ne devraient pas être ainsi. ”

Notre Père Céleste veut que nous parlions couramment la langue des anges. Cela devrait être le langage naturel de nos paroles, nos sentiments et nos pensées.

Comment Recevons-Nous la Langue des Anges ?

L’homme naturel, qui est l’ennemi de Dieu, ne parle pas le langage des anges naturellement. C’est un langage qui s’apprend.

Ce langage n’est pas fait d’un alphabet spécifique ni de règles grammaticales définies. Donc son acquisition se fait de manière différente des autres langues.

Néphi explique que ce langage ne peut être appris que par ceux qui reçoivent le Saint Esprit. Parler la langue des anges est un don spirituel, le don des langues.

Le Seigneur nous commande : « recherchez avec ferveur les meilleurs dons, vous souvenant toujours du but dans lequel ils sont donnés; car en vérité, je vous le dis, ils sont donnés pour le profit de ceux qui m’aiment et qui gardent tous mes commandements, et de celui qui cherche à faire ainsi; afin que puissent en profiter tous ceux qui cherchent ou qui me demandent. »

Ces dons sont faits pour le bénéfice de tous ceux qui aiment Dieu et s’efforce de garder Ses commandements. Assurément, apprendre à parler la langue des anges aura cet effet si nous utilisons nos paroles pour élever, encourager, guérir, rassembler et aimer.

Pour recevoir ces dons, Dieu nous dit que nous devons les rechercher et lui demander. Nous devons demander ce don par la prière mais nous devons également le rechercher en étudiant et en pratiquant. De ce point de vue, apprendre la langue des anges ressemble beaucoup à l’apprentissage d’autres langues.

Par exemple :

  • Il est impossible d’apprendre une langue juste en espérant pouvoir le faire. Il est primordial de consacrer du temps à l’étude de la grammaire, le vocabulaire et la culture. De la même façon, nous ne pouvons pas apprendre à parler les paroles du Christ si nous ne passons pas de temps à étudier les paroles du Christ. Néphi donne cette condition comme étant la clé pour parler cette langue et nous exhorte à nous faire un « festin de la parole du Christ.”
  • Apprendre une langue prend du temps et demande de la patience et de l’humilité alors que nous faisons (et tirons des leçons) des millions de petites et parfois grosses erreurs. Cela nécessite parfois les corrections bienveillantes de ceux qui peuvent voir et corriger nos erreurs, ainsi que notre détermination à persévérer.
  • Les langues s’apprennent plus rapidement en immersion.Si nous nous entourons de ceux qui parle cette langue, ou qui essayent également de l’apprendre, notre progression sera accélérée.

Comment Parlons-Nous Avec la Langue des Anges

Je me souviens du moment précis quand en France j’ai pu comprendre pour la première fois une phrase entière en français sans avoir d’abord à la traduire en anglais dans ma tête. Je n’ai jamais pu parler couramment, mais la langue est devenue de plus en plus naturelle. Ces moments quand je pouvais parler et comprendre librement était merveilleux, comme si j’étais devenue une nouvelle personne.

Nous pouvons vivre ces moments si nous nous efforçons de parler la langue des anges également. Cela peut être lorsqu’un enfant désobéit ou fait un caprice, et vous réalisez que vous êtes resté calme. Ou encore lorsque quelqu’un vous critique et vous vous rendez compte qu’une voix dans votre tête vous disait que vous êtes un enfant de Dieu avec une valeur divine qui ne peut pas être abaissée par l’opinion de quelqu’un d’autre. Cela peut être aussi quand quelqu’un commet une erreur et vous réalisez que votre cœur était rempli d’amour et non de jugement. Cela peut simplement être quand vous croisez un inconnu et réalisez que vous l’avez regardé dans les yeux et lui avez dit bonjour.

Si nous commençons à parler cette langue, il fera de plus en plus partie de nous jusqu’à ce que nous devenions des personnes nouvelles et parfaites.

Cet article a été écrit par Lisa Texeira et publié sur www.lds.net. Il a été traduit par Samuel Babin