D’après le président Packer, la plupart des Mormons comprennent mal ce qu’est réellement la nouvelle alliance éternelle.

Le livre du président Packer, The Holy Temple (Le saint temple) est un classique de la littérature mormone qui est devenu l’une des œuvres les plus complètes et définitives écrites sur le temple. En fait, la majorité du contenu de la documentation de l’Église sur la préparation au temple est tiré de ce livre inspiré.

Dans The Holy Temple, le président étudie la nouvelle alliance éternelle en compilant ce que les prophètes ont déclaré sur cette alliance des plus sacrées. Il le fait pour aider les membres de l’Église à saisir que la nouvelle alliance éternelle du mariage n’est pas, comme beaucoup le supposent, le mariage au temple. Elle englobe tellement plus que cela.

Si le scellement au temple est l’une des plus hautes ordonnances que nous pouvons recevoir, c’est en partie parce qu’elle s’appuie sur et promulgue toutes les autres ordonnances que nous avons contractées dans notre vie. Mais cela n’en fait toujours pas la nouvelle alliance éternelle.

Dans son livre, le président Packer analyse aussi le paradoxe suivant, comment l’alliance peut être en même temps nouvelle et éternelle.

Ce qui suit est un extrait de The Holy Temple.

Dans la révélation maintenant connue comme la section 132 des Doctrine et Alliances, le Seigneur annonce :

Car voici, je te révèle une nouvelle alliance éternelle ; et si tu ne respectes pas cette alliance, tu seras damné ; car nul ne peut rejeter cette alliance et recevoir la permission d’entrer dans ma gloire.

Car tous ceux qui veulent avoir une bénédiction de moi respecteront la loi qui a été désignée pour cette bénédiction, et ses conditions, qui ont été instituées dès avant la fondation du monde (D&A 132:4-5).

Joseph Fielding Smith définit la nouvelle alliance éternelle en ces termes :

Qu’est-ce que la nouvelle alliance éternelle ? J’ai le regret de dire qu’il y a des membres de l’Église qui se trompent et sont mal informés à propos de ce qu’est réellement la nouvelle alliance éternelle. La nouvelle alliance éternelle est la somme totale de toutes les alliances et obligations de l’évangile, et je veux le prouver. Dans la 66ème section des Doctrine et Alliances, verset 2, je lis :

« En vérité, je te le dis, tu es béni parce que tu as reçu mon alliance éternelle, la plénitude de mon Évangile envoyée aux enfants des hommes, afin qu’ils aient la vie et soient rendus participants aux gloires qui vont être révélées dans les derniers jours, comme l’ont écrit les prophètes et les apôtres dans les temps anciens. »

Une définition encore plus précise de la nouvelle alliance éternelle est celle qui nous est donnée à la section 132 des Doctrine et Alliances. Maintenant je vais dire avant de lire ceci que le mariage n’est pas la nouvelle alliance éternelle. S’il y en a ici qui s’imaginent cela, je tiens à le leur dire carrément. Le baptême n’est pas la nouvelle alliance éternelle. À la section 22 des Doctrine et Alliances, le Seigneur dit que le baptême est « une nouvelle alliance éternelle, celle-là même qui fut dès le commencement ». Le mariage au temple du Seigneur pour le temps et pour l’éternité est « une » nouvelle alliance éternelle (Doctrine du salut, vol. 1, p. 149-150).

Au sujet de la raison pour laquelle elle est appelée une nouvelle alliance, le président Smith a écrit :

Chaque ordonnance et condition donnée à l’homme pour réaliser son salut et son exaltation est une alliance. Le baptême pour la rémission des péchés est une alliance. Lorsque cette ordonnance a été révélée dans notre dispensation, le Seigneur l’a appelée « une nouvelle alliance éternelle, celle-là même qui fut dès le commencement ».

Cette alliance fut donnée au commencement et fut perdue par les hommes par l’apostasie. Par conséquent, lorsqu’elle fut de nouveau révélée, elle devint pour l’homme une nouvelle alliance, bien qu’elle eût existé depuis le commencement, et elle est éternelle, puisque ses effets sur l’intéressé durent à jamais. En outre, chaque fois qu’on a besoin de se repentir, le baptême est la méthode ou la loi que le Seigneur a donnée pour assurer la rémission des péchés, et par conséquent cette loi est éternelle (Doctrines du salut, vol. 1, p. 146).

Cette alliance englobe toutes les ordonnances de l’évangile, les plus élevées étant accomplies dans le temple. Pour citer une nouvelle fois le président Smith :

Voilà donc une définition claire, nette et détaillée de la nouvelle alliance éternelle. Elle est tout : la plénitude de l’Evangile. Ainsi le mariage convenablement accompli, le baptême, l’ordination à la prêtrise, tout le reste, tous les contrats, toutes les obligations, tous les actes relatifs à l’Evangile de Jésus-Christ, qui sont scellés par le Saint-Esprit de promesse selon sa loi donnée ici font partie de la nouvelle alliance éternelle (Doctrines du salut, vol. 1, p. 151-152).

. . . Ce mot alliance est un mot puissant et motivant. Il permet aux hommes, aux femmes et aux enfants de se surpasser, d’aller au-delà de leurs capacités, et met l’exaltation à leur portée.


Cet article a été écrit par Danielle B. Wagner pour ldsliving.com et publié sous le titre President Packer: Most Mormons Misunderstand What the New and Everlasting Covenant Actually Is, et traduit par Christine. ©2017 LDS Living, A Division of Deseret Book Company | English ©2017 LDS Living, A Division of Deseret Book Company

 

(Visited 191 times, 1 visits today)